BILLY MAHONIE
Billy Mahonie est un groupe de rock. Pas un chanteur folk irlandais. Formé à Londres à l'automne 1997, ils évoluent dans un rock instrumental, mixant jazz, hardcore, punk et folk.
Le line-up original se compose de Gavin Baker (guitare), Howard Monk (batterie), Hywell Dinsdale (basse/guitare) et Kevin Penney (basse). Ils sortent leurs premiers singles en 1998 et  tournent en Grande-Bretagne ["...best live band in Britain…?" dixit le Melody Maker]. En 1999, ils signent sur TOO PURE ["The big dig" LP], enregistrent une Peel Session, et partent aux quatre coins de l'Europe dans un van confortable.
Contrairement aux attentes de TOO PURE, Billy Mahonie n'est pas Mogwai, et leur deuxième album ["What Becomes Before" LP] sort chez SOUTHERN en 2000, suivi d'une nouvelle tournée en Europe. Toujours pas disque d'or, le groupe fait un break en 2002, chacun se concentrant sur des projets parallèles [JET JOHNSON, MEETS GUITAR pour Gavin Baker, KNOM PROMOTIONS pour Howard Monk, SEAFOOD pour Kevin Dinsdale,...]
Après avoir recruté l'ancien bassiste de STEREOLAB [Duncan Brown], Billy Mahonie sort son troisième album ["Dust”] sur Tritone Records en 2003.
2004 est une année assez calme pour le groupe, Gavin enregistre un disque de folk avec son père, et Howard s'occupe toujours activement de KNOM PROMOTIONS.
En décembre 2005, Oof Records réédite les premiers singles du groupe sur une compilation CD ["Found"], et Billy Mahonie en profite pour faire quelques dates à Londres, Bristol, Manchester et Oxford. D'autres dates sont prévues, ainsi qu'un quatrième album...
www.billymahonie.com
www.myspace.com/billymahonie
gavin@billymahonie.com
 
PASSE MONTAGNE
Depuis 2004, se cache un nouveau groupe sur Nantes (France) Passe Montagne. Projet qui n'existe à l’origine que pour une poignée de concerts, le groupe joue sans exister ou l’inverse. Jusque là rien d’anormal. Un enregistrement réalisé dans l'urgence a même eu lieu en 2004. Jusque là normal aussi.
En septembre 2005, le groupe initialement duo devient trio et c’est là que les choses prennent une autre tournure. L’univers de Passe Montagne prend forme (toujours autour de Julien Fernandez, batteur du groupe Chevreuil) et la rencontre de ces 3 musiciens acharnés donnent lieu à une véritable explosion déchaînée.
Passe Montagne allie une instrumentation nue, une puissance écorchée et un son électrique exceptionnel. Le groupe construit ses morceaux grâce à des principes de complexité, plutot l'intuitifs et impulsifs qui va en déterminer les structures et des choix musicaux originaux. La musique de Passe Montagne est à la fois instable, légèrement scientifique et brisée. On pense à une rencontre improbable entre le groupe Shellac et Captain Beefheart. Certains appréciant Brainiac, Us Maple, Jesus Lizard (pour la voix sur 2 morceaux) retrouveront des bribes de ces anciens maîtres.
Passe Montagne est : Gilles Montaufray (Tiple colombien doublement amplifié, guitare, synthétiseur, basse), Samuel Cochetel (Guitare) et Julien Fernandez (Batterie).
 
CRËVECOEUR
Crëvecoeur est un trio instrumental formé en 2002 composé de Romain [guitare/batterie/claviers], Fanny [violon] et Luc [trompette].
Sa musique oscille entre folk mélancolique, pop destructurée, avec quelques accents de surf-music, de garage et de country.
Après avoir sorti un CDr à tirage limité et un 7" sur Euphrate Records, ils ont enchainé les concerts, et joué en compagnie de Sophia, Audrey ou encore Karate.
Ils viennent tout juste d'enregistrer leur premier album.
www.crevecoeur.fr.vu
www.myspace.com/wearecrevecoeur
creve.coeur@free.fr
 
 
 
 
GORDZ
Gordz, je me dis maintenant que ces types, que pendant une demi-heure, se permettent cette représentation, et me terrasse d’emblée ne serait ce que d’un point de vue. Ca recrache dans les oreilles à vous tordre les chevilles. Cette musique déglinguée aux malades secs de grave urgence maîtrisés sous la fatigue, en ballade surréaliste des mimiques culotté qu’à force de pousser son paroxysme bien sur scène par sa fougue. La présence de petits clins d’œil s’envolant la basse en dynamite donne un aplomb certain à la main par cette guitare innovante aux limites enchevêtrées sur la batterie plongée de maniaqueries dans un bordel représentatif. Canard irrésistible, déroutant, prend ses racines aux chant poilant dans un rire suraigu. Alors décoincez vous la quête déroutante des déguisements, mélodies du génie boulanger des stars les plus infranchissables. [k-fuel, démophone, magic !, abus dangereux]
 
MARY.X
Formé en 1996 à Nancy, Mary.x sort un premier EP 4 titres ["Here the moon] en février 1999.
On les voit en première partie d'Ace, D.A.U.U., Electrolochmann, et c'est en 2000 que sort leur premier album ["Tedious Time"] sur Euphrate Records, en évoluant dans un mélange de post-rock et de pop sombre bruitiste. Ils participent ensuite aux Eurockéennes, et à diverses compilations.
Après quelques années assez calmes, le groupe revient en force avec un LP 12" !
mary.x.free.fr
www.myspace.com/maryxband
mary.x@free.fr
 
 
 
 
EUELL
EUELL est la réunion fin 2001 de trois individus de sexes variés désireux de faire des boîtes à musique avec des guitares, des basses, une batterie et des samples de bon goût. Un premier jet, "Low run" , est suivi aussitôt d'une première démo, "Zitrac" , enregistrée au micro d'ambiance dans un appartement. Quelques chroniques encourageantes, guère plus. Nullement découragés, les larrons enregistrent " Toddi" qui est bien accueilli par les fanzines et les radios. Premières propositions de concert, premiers lives. EUELL annule son concert en première partie de THE REDNECK MANIFESTO faute de moyens pour pouvoir rallier Lille. Le trio devient un quatuor. Le quatuor devient un trio. Le trio devient un duo. Et le duo jette l'éponge.
Aujourd'hui, Jérémy (batterie) tape pour THE FINGERTIPS et THE VIBRAFINGERS, Paco (guitare / basse) joue dans NATSAT, Johann (samples / basse) joue avec EPSILON SIGMA CLUB aux côtés de son frère ODRAN TRUMMEL, et Nina (basse / guitare) joue avec sa morale.
Les deux premiers retourneront avec un stoïcisme badin en studio pour un nouveau EUELL cette année. EUELL's not dead.
 
 
KIM
KIM est né "Kim Stanislas Giani" à Cannes en 1977, d'une mère mélomane et d'un père à l'époque batteur pour Higelin. Dans le debut des années 80, sa mère trouve un poste chez Radio Nrj Bordeaux et ramène tous les soirs des bacs de disques promos à écouter. Tres tot, Kim veut faire de la musique. Il apprend la batterie à l'école de jazz CMA de Joseph Ganter à l'age de 10 ans et suit 3 ans de cours au coté de David Argellies (Calc, Adam Kesher, Cocktail Bananas) Mathieu Legal (Calc, Aeroflot) et Severine Bassiere (Aspo). Au lycée, il se trouve en section musique et apprend l'harmonie et l'histoire de la musique, ainsi que l'analyse musicale. Au même moment, il enregistre quelques musiques concrêtes avec un magnétophone à bandes et passe pour la premiere fois à la radio à 14 ans dans une émission locale de musique experimentale. Parallelement, il fait des concerts en tant que batteur dans des groupes rock, et commence la guitare et l'orgue. En 1993, il atterrit sur des cassettes compilation de groupes pop français avec ses premieres chansons et obtient ainsi son premier article dans la presse nationale (revue Magic). En 1994, il enregistre son premier 45 tours pour un label de Marseille puis rencontre le groupe parisien Carmine chez qui il enregistre durant 8 mois son premier album. Depuis, il continue à sortir des disques en officiant en tant que batteur, guitariste, chanteur, bassiste, pianiste, harmoniciste etc... Pour les concerts, il joue seul ou accompagné. Ce projet en solo se nomme comme lui : KIM.
kimformation.free.fr
www.leblogdekim.blogspot.com
mklabel@caramail.com